Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 08:25

Photo du jour

Photo #
Repost 0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 15:38

Bon, comme vous le constatez, les parutions sur le blog se font rares...

Le temps manque : nous avons donné la priorité à la vie de la ferme qui continue à être intense ! Ainsi, à fin octobre, nous avons à peu près atteint le chiffre d'affaire de fromage que nous avions réalisé sur l'ensemble de l'année 2013...

Cela représente donc beaucoup de travail... Exemple : dimanche, nous étions présent à la fête de la pomme à Champetière et nous avons vendu plus de 60 Kg de fromage.

Pour garder un peu de vie ici, je me propose de publier de temps en temps qq belles photos prises par ici.

Voilà celle du jour !

Sinon, on publie qq infos de temps en temps sur la page Facebook de la ferme (taper la ferme des Supeyres dans la barre d'adresse FB)

Photos
Repost 0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 09:34
les Salers prêtes à partir

les Salers prêtes à partir

la transhumance a démarré

la transhumance a démarré

Pause au ruisseau pour boire un coup

Pause au ruisseau pour boire un coup

ça s'égaie, mais faut continuer

ça s'égaie, mais faut continuer

retour à la fête

retour à la fête

un stand dévalisé en fin de journée

un stand dévalisé en fin de journée

Repost 0
16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 09:54

Voici quelques photos de la fête de l'estive ainsi que le texte de méditation du Père Vallent avant la bénédiction des troupeaux et de la montagne.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'eau du Ciel, depuis, tombe en abondance ! Mais ce n'est pas juste pour nous : on partage...

 

Bénédiction
Bénédiction
Bénédiction

Frères et Sœurs

Dieu, qui a créé l'univers, a peuplé d'animaux le ciel, la terre et la mer, et ces animaux sont associés à la vie des hommes.

Dieu a créé l'univers : vraiment, devant ce cadre exceptionnel au Col des Supeyres, comment rester insensible devant une telle création ? Que ce soit ici aux Supeyres ou dans la plaine de la Dore, nous sommes à la veille des moissons, des fenaisons, et l'été prépare les récoltes et la maturité des fruits et raisins, je dirai aussi que l'été prépare cette herbe fine, nourrissante pour les troupeaux de vaches ou de brebis. C'est justement avec cette herbe que les vaches donneront un lait crémeux qui après transformation par l'homme donnera un magnifique fromage que l'on nomme fourme d'Ambert.

Frères et Sœurs, la succession des jours et des saisons, est une grâce du Créateur, dont les paysans sont aujourd'hui les dépositaires privilégiés. Le lever du soleil, la tombée de la nuit, le passage discret et progressif d'une saison à l'autre, l'apparition vitale de la graine jetée en terre qui germe, et du bourgeon qui grossit ; et ces fourmes qui remplissent les caves de nos jasseries sont l'occasion de rendre grâce, de chanter les louanges, elles sont le Credo du paysan !

Mais avec l'action de grâce, avec la louange, il y a ce pauvre cœur d'homme qui craint, qui s'inquiète, qui espère. Alors il demande, il supplie, oui il demande la bénédiction des animaux et aussi des champs des récoltes. Si la tradition a choisi de nous rassembler avant le départ en estive, c'est pour manifester d'une manière visible au peuple chrétien que la croissance, la vie, la nourriture de tous les hommes sont donnés par le Créateur. On peut y voir une merveilleuse illustration de la demande du « Notre Père » : « que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ».

Demander la bénédiction des animaux avant le départ en estive, comme des fruits de la terre, c'est d'abord demander pour les paysans de bien travailler de se conformer pour la terre, les plantes et les animaux à l'ordre mis par Dieu dans sa création. Et, c'est alors qu'en cherchant sans cesse à se conformer à cet ordre que l'homme accompli son devoir de charité, et se prépare à la gloire du Seigneur qui est monté au ciel pour nous préparer une place.

Frères et Sœurs, déjà sur cette terre le paysan qui travaille avec son cœur et son savoir faire qu'il a reçu de génération en génération et qu'il continue à transmettre, s'embrase en humanité de charité en permettant de nourrir tous ses frères.

C'est tous ensemble que nous supplions, ce Dieu tout puissant d'amour, de pénétrer de l'ondée de sa bénédiction les animaux ainsi que les récoltes, nourris par la Providence qui leur ménage chaleur et pluie. Et que nous aussi nous rendions grâce pour ses dons afin que nous soyons comblés des biens, que la fertilité de la terre, et de nos animaux soit pour chacun un signe de son amour pour tous.

Frères et sœurs, puisque nous sommes dans le berceau de la Fourme d’Ambert et de bien d'autres produits du terroir, rendons grâce pour cet manne qu'Il nous donne.

Que Dieu vous bénisse.

Amen

Promis, dès que j'ai 5 nouvelles minutes, je mets en lignes les autres photos de Michèle...

Repost 0
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 14:05

Nous avions reçu sur la Ferme des journalistes allemands l'an dernier ainsi qu'un journaliste luxembourgeois au printemps qui travaillait pour des médias germaniques.

Ainsi, je ne sais pas exactement à qui nous devons l'article paru hier dans la (oui, en Allemagne, il semble qu'un journal soit féminin...) Frankfurter Allgemeine Zeitung, (littéralement, « Journal général de Francfort ») également appelé la FAZ.

Belle surprise car la FAZ est, avec la Süddeutsche Zeitung et Die Welt, un des trois plus grands quotidiens allemands. Il est distribué dans 148 pays, et est ainsi le quotidien en langue allemande le plus diffusé au monde avec environ 1 million quotidien de lecteurs germanophones.

A priori, l'article parle de la ferme, des fromages et de Cowboy... Il parle aussi de la Maison de la Fourme d'Ambert et de la Route des Fromages AOP d'Auvergne. Ne m'en demandez pas plus, je ne reconnais que les noms propres et ne peux lire que les images !

Je peux l'envoyer aux plus sagaces d'entre vous, si vous le souhaitez !

En attendant, le voici en fac-simile.

Dans la F.A.Z !
Repost 0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 15:20

Voici l'article du jour de la Montagne :

La Maison de la Fourme d’Ambert lance un atelier « casse-croûte », le midi, du 10 juillet au 24 août

Un nouvel atelier de cuisine, « casse-croûte », sera proposé aux visiteurs de passage et aux Ambertois cet été à la Maison de la Fourme d’Ambert.

Cuisson du steak, préparation des sauces, ajout de la fourme et des autres composants du burger : les participants cuisinent désormais leur repas eux-mêmes, de A à Z, lors de l'atelier qui a débuté cette semaine à la Maison de la Fourme d'Ambert. Cet atelier « casse-croûte » est une nouveauté pour la saison 2014. Partant du constat que « nous n'arrivons pas à capter un public pour les ateliers pendant l'été », la Maison de la Fourme a souhaité mettre en place un nouveau dispositif en changeant légèrement sa formule, tout en restant dans l'expérimentation et la pratique pour les visiteurs.

Une activité ludique pour les parents et les enfants

Le principe est simple : les participants cuisinent eux-mêmes leur plat (à base de fourme d'Ambert bien sûr, mais pas obligatoirement) et déjeunent ensemble dans les locaux de l'association ou sur la terrasse.

« Nous sommes sur le créneau des touristes qui prennent un sandwich le midi », explique Antoine de Boismenu. Basé sur le modèle des ateliers du goût, c'est « une activité ludique pour faire jouer ensemble les parents et les enfants », rajoute le président de la Maison de la fourme d'Ambert et du Site remarquable du goût « Pays d'Ambert ».

7,50 €, c'est le prix à payer pour cet atelier « casse-croûte », pour le hamburger, qui peut être décliné en tartine gourmande, comprenant les boissons (vins ou jus de fruit). L'atelier sera réalisé par Émilie et Gwenaël, les deux salariés de la Maison de la fourme d'Ambert, il se déroulera tous les jours jusqu'au 24 août, de 12 heures à 14 heures. Pas de réservation obligatoire mais une dizaine de personnes seulement pourront cuisiner en même temps.

Par ailleurs, un nouvel atelier, « Fabrication de beurre », est également lancé cet été et aura lieu les 18 et 25 juillet ainsi que les 1 et et 8 août. 10 euros pour cette activité, visite de la Maison de la fourme non comprise.

Yvan Guilhot
ambert@centrefrance.com

L'idée de la semaine
Repost 0
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 21:14

Eh ben ! Après une journée de fiesta incroyable, il est temps de reconnaître que le travail paie ! Avec la mobilisation générale de la Ferme des Supeyres, du Chalet des Gentianes, d'Alain du Comptoir à Ambert, la famille Gourbeyre au grand complet, Bernard Maisonneuve, Aurélie, le Père Vallent, la Maison de la Fourme d'Ambert, le Jas du Mas, Vincent Foucauld, la Boulangerie Pourreyron à Job, des Vaches Salers, des Fourmes d'Ambert et encore de bien d'autres, la Fête de l'Estive du Col des Supeyres a viré au succès phénoménal !

Plus de 2000 visiteurs, plus de 400 repas sur site, plus de 300 personnes randonnant derrière les vaches parties en estive... Sans parler des fûts de bière et autres boissons désaltérantes et festives servies !

Bref, la première édition de la fête de l'estive restera dans les annales !

France 3 Auvergne a passé la journée avec nous et en a semblé ravie : leur reportage en témoigne mais avant de leur donner la parole, on vous donne rendez-vous pour la fournée 2015 de la Fête de l'Estive et des Jasseries !

le reportage se trouve ici mais en voici les principaux éléments :

L'estive au col des Supeyres, c'est super !

L'estive, une tradition qui se perd. Au col des Supeyres, près d'Ambert, la dernière montée des troupeaux date de 1962. Dimanche après-midi, la fête de l'estive est revenue. Près de 2000 visiteurs l'ont fréquentée. Bien au-delà des prévisions des organisateurs.

Cela faisait plus de cinquante ans que la fête de l'estive n'avait plus eu lieu au col des Supeyres, près d'Ambert. Ce dimanche, elle est revenue. Pour le plus grand plaisir des visiteurs venus de loin et en très grand nombre.

Cela faisait plus de cinquante ans que la fête de l'estive n'avait plus eu lieu au col des Supeyres, près d'Ambert. Ce dimanche, elle est revenue. Pour le plus grand plaisir des visiteurs venus de loin et en très grand nombre.

Retour gagnant pour la fête de l'estive au col des Supeyres. Ici, on n'avait plus assisté à ce temps fort, qui consiste à monter les troupeaux avec berger et chien, depuis 1962.
Une édition qui, dimanche, a attiré environ 2000 visiteurs près d'Ambert. Qui ont aussi profité du marché de producteurs, des animations ainsi que d'une randonnée.

Reportage : Clément Massé, René Thévenot. Intervenants : Antoine DE BOISMENU (Ferme des Supeyres), Vincent FOUCAULT (Eleveur).

Repost 0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 10:35

Fête de l'Estive et des Jasseries !

Bien sûr, on compte sur notre photographe préféré (cf commentaire post précédent)

Et sur tous les autres, photographes ou non, aussi !

La Fête
Repost 0
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 21:45
Radio

Bon, plus trop le temps d'être sur overblog...

Il va falloir vous y faire, les messages risquent de s'espacer...

Entre l'activité de la ferme, la Maison de la Fourme d'Ambert et la Fête de l'estive qui se profile, on n'a pas beaucoup le temps de se poser...

Oui, Fête de l'estive programmée pour le 22 juin... Je tâcherai d'en reparler !

En attendant, petit reportage sur la ferme sur la radio RCF qui sera diffusé dans le cadre de l'émission "Ca vaut le détour".

A écouter :

Lundi 02 juin 13h30

Mardi 03 juin 18h15

jeudi 05 juin 11h30

Samedi 07 juin 18h15

Dimanche 08 juin 15h00

Bonne écoute !

Edit du 3 juin : le site de l'émission est là mais elle ne sera mise en ligne que plus tard...

Edit du 11 juillet : voilà l'émission ci-dessous : 30 mn sur la Fourme d'Ambert et si vous voulez simplement la partie sur la Ferme des Supeyres, c'est au bout de 15 mn...

Repost 0
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 09:24

TF1 souhaitait enquêter sur le temps, beau mais froid ! Du coup, passage matinal à la ferme hier, vers 7 h 30, pour une (toute) petite interview, juste avant le départ au marché...

Certes, il fait beau, mais la permanence du vent de nord est un peu inquiétante : cette bise dessèche tout et pourrait nous faire craindre la survenance d'une sécheresse estivale... En attendant, il est certain que l'an dernier à la même époque, nous avions 20 cm de neige dans la cour alors qu'aujourd'hui, la poirière en façade est en fleurs et les vaches prennent le soleil depuis presque trois semaines !

Ce qui est amusant, c'est que deux reportages sur Ambert ont été diffusés le même jour sur cette même chaîne et voici le second sur l'industrie patenôtrière ambertoise ! Quelques instants de culture voire de culte, tout court, bon rappel en ce Vendredi Saint et à quelques heures de la fête pascale de la Résurrection.

Repost 0

Présentation

  • : Ferme des Supeyres et Fourme d'Ambert fermière à Valcivières
  • Ferme des Supeyres et Fourme d'Ambert fermière à Valcivières
  • : La vie au jour le jour de la Ferme des Supeyres : les vaches, les fromages, la région...
  • Contact