Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 août 2014 5 08 /08 /août /2014 14:05

Nous avions reçu sur la Ferme des journalistes allemands l'an dernier ainsi qu'un journaliste luxembourgeois au printemps qui travaillait pour des médias germaniques.

Ainsi, je ne sais pas exactement à qui nous devons l'article paru hier dans la (oui, en Allemagne, il semble qu'un journal soit féminin...) Frankfurter Allgemeine Zeitung, (littéralement, « Journal général de Francfort ») également appelé la FAZ.

Belle surprise car la FAZ est, avec la Süddeutsche Zeitung et Die Welt, un des trois plus grands quotidiens allemands. Il est distribué dans 148 pays, et est ainsi le quotidien en langue allemande le plus diffusé au monde avec environ 1 million quotidien de lecteurs germanophones.

A priori, l'article parle de la ferme, des fromages et de Cowboy... Il parle aussi de la Maison de la Fourme d'Ambert et de la Route des Fromages AOP d'Auvergne. Ne m'en demandez pas plus, je ne reconnais que les noms propres et ne peux lire que les images !

Je peux l'envoyer aux plus sagaces d'entre vous, si vous le souhaitez !

En attendant, le voici en fac-simile.

Dans la F.A.Z !
Repost 0
11 juillet 2014 5 11 /07 /juillet /2014 15:20

Voici l'article du jour de la Montagne :

La Maison de la Fourme d’Ambert lance un atelier « casse-croûte », le midi, du 10 juillet au 24 août

Un nouvel atelier de cuisine, « casse-croûte », sera proposé aux visiteurs de passage et aux Ambertois cet été à la Maison de la Fourme d’Ambert.

Cuisson du steak, préparation des sauces, ajout de la fourme et des autres composants du burger : les participants cuisinent désormais leur repas eux-mêmes, de A à Z, lors de l'atelier qui a débuté cette semaine à la Maison de la Fourme d'Ambert. Cet atelier « casse-croûte » est une nouveauté pour la saison 2014. Partant du constat que « nous n'arrivons pas à capter un public pour les ateliers pendant l'été », la Maison de la Fourme a souhaité mettre en place un nouveau dispositif en changeant légèrement sa formule, tout en restant dans l'expérimentation et la pratique pour les visiteurs.

Une activité ludique pour les parents et les enfants

Le principe est simple : les participants cuisinent eux-mêmes leur plat (à base de fourme d'Ambert bien sûr, mais pas obligatoirement) et déjeunent ensemble dans les locaux de l'association ou sur la terrasse.

« Nous sommes sur le créneau des touristes qui prennent un sandwich le midi », explique Antoine de Boismenu. Basé sur le modèle des ateliers du goût, c'est « une activité ludique pour faire jouer ensemble les parents et les enfants », rajoute le président de la Maison de la fourme d'Ambert et du Site remarquable du goût « Pays d'Ambert ».

7,50 €, c'est le prix à payer pour cet atelier « casse-croûte », pour le hamburger, qui peut être décliné en tartine gourmande, comprenant les boissons (vins ou jus de fruit). L'atelier sera réalisé par Émilie et Gwenaël, les deux salariés de la Maison de la fourme d'Ambert, il se déroulera tous les jours jusqu'au 24 août, de 12 heures à 14 heures. Pas de réservation obligatoire mais une dizaine de personnes seulement pourront cuisiner en même temps.

Par ailleurs, un nouvel atelier, « Fabrication de beurre », est également lancé cet été et aura lieu les 18 et 25 juillet ainsi que les 1 et et 8 août. 10 euros pour cette activité, visite de la Maison de la fourme non comprise.

Yvan Guilhot
ambert@centrefrance.com

L'idée de la semaine
Repost 0
22 juin 2014 7 22 /06 /juin /2014 21:14

Eh ben ! Après une journée de fiesta incroyable, il est temps de reconnaître que le travail paie ! Avec la mobilisation générale de la Ferme des Supeyres, du Chalet des Gentianes, d'Alain du Comptoir à Ambert, la famille Gourbeyre au grand complet, Bernard Maisonneuve, Aurélie, le Père Vallent, la Maison de la Fourme d'Ambert, le Jas du Mas, Vincent Foucauld, la Boulangerie Pourreyron à Job, des Vaches Salers, des Fourmes d'Ambert et encore de bien d'autres, la Fête de l'Estive du Col des Supeyres a viré au succès phénoménal !

Plus de 2000 visiteurs, plus de 400 repas sur site, plus de 300 personnes randonnant derrière les vaches parties en estive... Sans parler des fûts de bière et autres boissons désaltérantes et festives servies !

Bref, la première édition de la fête de l'estive restera dans les annales !

France 3 Auvergne a passé la journée avec nous et en a semblé ravie : leur reportage en témoigne mais avant de leur donner la parole, on vous donne rendez-vous pour la fournée 2015 de la Fête de l'Estive et des Jasseries !

le reportage se trouve ici mais en voici les principaux éléments :

L'estive au col des Supeyres, c'est super !

L'estive, une tradition qui se perd. Au col des Supeyres, près d'Ambert, la dernière montée des troupeaux date de 1962. Dimanche après-midi, la fête de l'estive est revenue. Près de 2000 visiteurs l'ont fréquentée. Bien au-delà des prévisions des organisateurs.

Cela faisait plus de cinquante ans que la fête de l'estive n'avait plus eu lieu au col des Supeyres, près d'Ambert. Ce dimanche, elle est revenue. Pour le plus grand plaisir des visiteurs venus de loin et en très grand nombre.

Cela faisait plus de cinquante ans que la fête de l'estive n'avait plus eu lieu au col des Supeyres, près d'Ambert. Ce dimanche, elle est revenue. Pour le plus grand plaisir des visiteurs venus de loin et en très grand nombre.

Retour gagnant pour la fête de l'estive au col des Supeyres. Ici, on n'avait plus assisté à ce temps fort, qui consiste à monter les troupeaux avec berger et chien, depuis 1962.
Une édition qui, dimanche, a attiré environ 2000 visiteurs près d'Ambert. Qui ont aussi profité du marché de producteurs, des animations ainsi que d'une randonnée.

Reportage : Clément Massé, René Thévenot. Intervenants : Antoine DE BOISMENU (Ferme des Supeyres), Vincent FOUCAULT (Eleveur).

Repost 0
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 10:35

Fête de l'Estive et des Jasseries !

Bien sûr, on compte sur notre photographe préféré (cf commentaire post précédent)

Et sur tous les autres, photographes ou non, aussi !

La Fête
Repost 0
21 mai 2014 3 21 /05 /mai /2014 21:45
Radio

Bon, plus trop le temps d'être sur overblog...

Il va falloir vous y faire, les messages risquent de s'espacer...

Entre l'activité de la ferme, la Maison de la Fourme d'Ambert et la Fête de l'estive qui se profile, on n'a pas beaucoup le temps de se poser...

Oui, Fête de l'estive programmée pour le 22 juin... Je tâcherai d'en reparler !

En attendant, petit reportage sur la ferme sur la radio RCF qui sera diffusé dans le cadre de l'émission "Ca vaut le détour".

A écouter :

Lundi 02 juin 13h30

Mardi 03 juin 18h15

jeudi 05 juin 11h30

Samedi 07 juin 18h15

Dimanche 08 juin 15h00

Bonne écoute !

Edit du 3 juin : le site de l'émission est là mais elle ne sera mise en ligne que plus tard...

Edit du 11 juillet : voilà l'émission ci-dessous : 30 mn sur la Fourme d'Ambert et si vous voulez simplement la partie sur la Ferme des Supeyres, c'est au bout de 15 mn...

Repost 0
18 avril 2014 5 18 /04 /avril /2014 09:24

TF1 souhaitait enquêter sur le temps, beau mais froid ! Du coup, passage matinal à la ferme hier, vers 7 h 30, pour une (toute) petite interview, juste avant le départ au marché...

Certes, il fait beau, mais la permanence du vent de nord est un peu inquiétante : cette bise dessèche tout et pourrait nous faire craindre la survenance d'une sécheresse estivale... En attendant, il est certain que l'an dernier à la même époque, nous avions 20 cm de neige dans la cour alors qu'aujourd'hui, la poirière en façade est en fleurs et les vaches prennent le soleil depuis presque trois semaines !

Ce qui est amusant, c'est que deux reportages sur Ambert ont été diffusés le même jour sur cette même chaîne et voici le second sur l'industrie patenôtrière ambertoise ! Quelques instants de culture voire de culte, tout court, bon rappel en ce Vendredi Saint et à quelques heures de la fête pascale de la Résurrection.

Repost 0
2 avril 2014 3 02 /04 /avril /2014 16:16

Bon, étant un peu débordé, je n'ai pas pu vous parler du dernier épisode neigeux... Vous avez donc échappé aux photos des 10 cm de neige... Mais sans doute pas pour longtemps car elle pourrait revenir, ça s'est déjà vu...

En attendant et depuis hier, les vaches ont commencé à prendre l'air ! C'est assez inhabituel car jamais nous n'avions pu les mettre dehors avant le 10 avril. Et encore, en 2013 : sorties vers le 11 ou le 12, elles avaient dû réintégrer l'étable à cause de la neige et n'étaient ressorties que vers la fin du mois d'avril...

Donc rien n'est définitivement gagné, mais ce qui est pris est pris ! Et elles ont bien l'air de cet avis.

En avance
En avance
En avance
Repost 0
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 09:03

Il fait beau...

Très beau...

Trop beau...

Mais ça donne de jolies photos ! Sur les deux premières, notamment, j'ai essayé d'équilibrer les différentes zones pour donner un bon équilibre géométrique...

Anticyclone
Anticyclone
Anticyclone
Anticyclone
Repost 0
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 09:19

Février/mars, c'est la saison des vêlages, tant chez les Abondances que chez les Salers : une douzaine de veaux sont d'ores et déjà nés, il en reste donc un vingtaine à naître pour le mois prochain et sur les premiers jours d'avril...

Certaines nuits se passent donc en surveillance, plus ou moins utile d'ailleurs car on a beau commencer à bien maîtriser les choses, les vaches nous ménagent de temps en temps quelques surprises !

Comme Ella hier : Louis pensait le vêlage imminent depuis 2 jours et, ne partageant pas vraiment son avis, j'ai néanmoins assuré une surveillance aussi rapprochée qu'infructueuse... Et puis hier soir vers 18 h, le travail a commencé. Je pensais avoir largement le temps : d'habitude, il faut compter entre 2 et 4 heures de travail et si ça commence souvent vers l'heure de la traite du soir, ou après le repas du soir (le remplissage de la panse restreignant la place du veau et provoquant sa sortie), la naissance intervient donc rarement avant les toutes dernières heures de la journée (23 h et quelques...) voire au commencement immédiat du jour d'après (minuit et des brouettes, quoi...) me laissant en général le temps de dîner, passer un peu de temps sur internet, avant de retourner assister la mère...

Or là, alors que je lavais les pots en fin de traite vers 19 h, Ella m'a appelé et en 5 minutes a posée une génisse plutôt jolie ! Il faut savoir qu'Ella est notre plus petite vache, à peine 450 Kg quand les autres font autour de 700, et qu'on imaginait qu'elle allait accoucher d'une souris. En fait, sa fille fait une trentaine de Kg et des Abondances plus grosses font parfois des veaux plus petits ! Donc en 1 h 30, tout a été bouclé et la soirée respectée puisque j'ai terminé le travail du soir avec à peine un quart d'heure de retard sur une soirée sans naissance ! Après la mise bas, il faut en effet compter un peu de temps pour faire lécher le veau par sa mère, puis la traire un peu et donner immédiatement à boire ce colostrum (premier lait qui contient une dose importante d'anti-corps) au petit veau.

Ainsi les vaches commencent à être rodées et nous aussi : depuis le démarrage de nos activités, nous avons fait naître 220 veaux sur la ferme... Une petite centaine chez les laitières et le reste chez les allaitantes ! Sur ce total, environ 110 femelles contre 100 mâles. Au début, il y a eu quelques cas complexes : des arrivées par le siège et une unique intervention du véto (inutile d'ailleurs...) mais depuis les choses fonctionnent bien, on sait quand intervenir, ou pas, et les choses se passent donc naturellement.

____________

PS : désormais, les commentaires sont soumis à validation préalable pour éviter notamment les robots publicitaires. Désolé pour la "gêne occasionnée"... mais n'hésitez pas à laisser un petit mot : tous les messages constructifs sont publiés !

Estièle avec un petit mâle né le 6 février

Estièle avec un petit mâle né le 6 février

Ella et Joyeuse née le 28 février à 19 h

Ella et Joyeuse née le 28 février à 19 h

les mêmes

les mêmes

Repost 0
19 février 2014 3 19 /02 /février /2014 11:32

Le commerce en ligne : le e-commerce ou commerce électronique, se simplifie beaucoup désormais !

Auparavant, il fallait mettre en place une interface commerciale que ses concepteurs vous vendaient bien cher, puis adhérer au site de paiement en ligne de sa banque qui pratique (toujours) des tarifs prohibitifs, puis tenter de faire fonctionner l'ensemble en s'arrachant les cheveux avec des bugs à répétition, des paiements qui n'arrivaient pas ou des contacts incomplets...
désormais les choses se sont simplifiées et la Ferme des Supeyres a décidé d'en faire profiter ses clients par correspondance ! Désormais, plus besoin de renvoyer le bon de commande avec un chèque pour recevoir du fromage, ou de téléphoner ou d'adresser un mail pour recevoir en échange un lien de paiement par carte bleue !

Voici le nouveau bon de commande en ligne :

Commerce en ligne

Comme vous pouvez le constater : en face de chaque type de colis, il y a un bouton qu'il suffit de cliquer pour payer en ligne par carte bleue : vous donnez votre nom et votre adresse e-mail puis vos coordonnées bancaires et hop, c'est fait !

Et soit vous envoyez un petit mail avec votre adresse, soit la Ferme des Supeyres vous contacte pour confirmer la réception du paiement et vous demander de préciser vos coordonnées d'expédition, tout est simple et rapidement réglé !

Les commandes sont envoyées les mardis et les mercredis. Ainsi, toute commande passée avec le mercredi à 10 h est expédiée pour arriver au plus tard le vendredi.

Le lien vers le bon de commande sur le site de la Ferme des Supeyres se trouve là...

Repost 0

Présentation

  • : Ferme des Supeyres et Fourme d'Ambert fermière à Valcivières
  • Ferme des Supeyres et Fourme d'Ambert fermière à Valcivières
  • : La vie au jour le jour de la Ferme des Supeyres : les vaches, les fromages, la région...
  • Contact