Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 décembre 2014 5 26 /12 /décembre /2014 09:39
Salers : bilan et perspectives

JOYEUX NOËL à tous ! Que le petit Jésus vous protège et vous donne la force de persévérer dans ce que vous avez ou allez entreprendre...

Qu' Il daigne aussi protéger nos belles vaches de Salers...

Et qu'Il nous donne le secret de la sélection de cette belle race ! Cela nous permettrait de gagner du temps !

Encore Joyeux Noël !

Crépuscule sur l'année 2014... Année riche en émotions diverses... Faraon nous a quittés des suites de ce qui semble être un AVC, grande tristesse donc... Pour compenser nous avons sevré 25 veaux sur 25 naissances ce qui est une première, et nous en sommes fiers ! Les doublonnes sont magnifiques et les velles aussi : Un vrai pas en avant au niveau de la sélection donc. Les taureaux susceptibles de faire la monte ont un pedigree très intéressant. Les voyants sont au vert pour 2015 ! Rajoutons à cela un peu de réussite et beaucoup de travail et espérons des jours heureux.

 

 

Repost 0
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 11:49

Une cliente m'ayant parlé de ses réalisations à base de Fourme d'Ambert, je lui ai demandé la recette d'une particulièrement alléchante et simple. Elle m'a l'a copiée à la main et donnée hier : je la partage avec vous !

Parmentier de lotte au parfum d'Ambert

lotte pochée
lotte pochée

Pour 4 pers;

800 g. de lotte

1Kg de pommes de terre à purée

200 g. de Fourme d'Ambert

0.5 l. de crème fleurette

2 oignons, sel, poivre, thym et laurier

Cuire les pommes de terre à la vapeur, pocher les filets de lotte au court bouillon avec les aromates. Passer la purée avec la crème.
Dresser un plat à gratin avec la lotte, puis la fourme d'Ambert en lamelles arrosées d'un filet d'huile d'olive et terminer par la purée.
Gratiner au four et déguster !

 

Repost 0
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 08:42
Technique Salers

Nous, à la Ferme des Supeyres, quand on parle de docilité on sait de quoi on parle.

Toutes les bêtes sont "licolables" (elles acceptent d'être menées au licol NDLR) même si on le fait rarement : pour le parage ou une éventuelle pesée par exemple.

On respecte nos animaux et ça passe par le respect de leur indépendance. Les manipuler pour rien en faire, non merci !

Les velles (veaux femelles de l'année NDLR) au sevrage sont manipulées au licol pour les déplacer seulement. Cela suffit pour les habituer. Après on leur parle et on les voit souvent : c'est la clef d' une bonne docilité.

On peut dès lors traiter une mamelle infectée ou pratiquer une injection sur une vache sans prendre un coup de pied et sans les attacher. Quel confort de travail !

Repost 0
9 décembre 2014 2 09 /12 /décembre /2014 08:37
Actualité de Louis

Ce matin 10 cm de neige...

On va rentrer Impérial et Gallia qui finissent le foin dans le râtelier... Pas de gaspillage.

Les bêtes de 18 mois sont au chaud depuis 3 jours déjà et semblent heureuses.

Tant mieux !

La photo date de l'hivernage 2008...

Repost 0
6 décembre 2014 6 06 /12 /décembre /2014 15:11

Avec plusieurs semaines de retard, l'hiver semble enfin faire son apparition...

Eh ben mon petit bonhomme, on en a vus d'autres et des plus précoces !

Avec cette arrivée tardive, on a eu le temps de se préparer, donc on va hiverner !

Hiver
Repost 0
21 novembre 2014 5 21 /11 /novembre /2014 08:59
Voilà un petit point technique sur le suivi des Salers en cette fin de novembre 2014, fait par Louis, l'éleveur de la Ferme des Supeyres.

Ca y est : tout est vendu et les prix sont faits ! On s'en sort bien même si on ne fait pas la fine bouche...

Les broutards sont payés à 2 euros (du Kg de poids vif -NDLR-) et sont envoyés a l'engraissement dans des ateliers français. Les croissances ont été parfaites.

Nous avons utilisé pour les complémenter un aliment de type MASH de chez CHOUVY à 17% de protéines et pauvre en matières grasses pour sécuriser la digestion. Nos mères on un fort potentiel d'allaitement et l'aliment est là pour éviter les pertes de GMQ (gain moyen quotidien -NDLR-) lorsque les vaches mangent moins bon : Nous estivons 5 mois entre 1350 et 1400 mètres d altitude ! L'herbe au mois de juillet est plus fibreuse et ne pousse pas les vaches au lait ce qui induit des pertes de croissance sur les veaux.

Cette année les mâles ont pris 1150 grammes par jour et les femelles 1050 grammes. Les broutards ont pesé en moyenne 301 kg. Le plus vieux était du 27 janvier et le plus jeune du 24 avril !


Maintenant les vaches sont dedans et on prépare la fournée de veaux 2015...

Le troupeau Salers

Vous pouvez suivre l'actualité du Troupeau Salers et avoir des informations régulières en vous abonnant à la page spéciale Facebook désormais consacrée à la partie Elevage Salers de la Ferme.

Repost 0
2 novembre 2014 7 02 /11 /novembre /2014 08:25

Photo du jour

Photo #
Repost 0
28 octobre 2014 2 28 /10 /octobre /2014 15:38

Bon, comme vous le constatez, les parutions sur le blog se font rares...

Le temps manque : nous avons donné la priorité à la vie de la ferme qui continue à être intense ! Ainsi, à fin octobre, nous avons à peu près atteint le chiffre d'affaire de fromage que nous avions réalisé sur l'ensemble de l'année 2013...

Cela représente donc beaucoup de travail... Exemple : dimanche, nous étions présent à la fête de la pomme à Champetière et nous avons vendu plus de 60 Kg de fromage.

Pour garder un peu de vie ici, je me propose de publier de temps en temps qq belles photos prises par ici.

Voilà celle du jour !

Sinon, on publie qq infos de temps en temps sur la page Facebook de la ferme (taper la ferme des Supeyres dans la barre d'adresse FB)

Photos
Repost 0
9 septembre 2014 2 09 /09 /septembre /2014 09:34
les Salers prêtes à partir

les Salers prêtes à partir

la transhumance a démarré

la transhumance a démarré

Pause au ruisseau pour boire un coup

Pause au ruisseau pour boire un coup

ça s'égaie, mais faut continuer

ça s'égaie, mais faut continuer

retour à la fête

retour à la fête

un stand dévalisé en fin de journée

un stand dévalisé en fin de journée

Repost 0
16 août 2014 6 16 /08 /août /2014 09:54

Voici quelques photos de la fête de l'estive ainsi que le texte de méditation du Père Vallent avant la bénédiction des troupeaux et de la montagne.

Le moins que l'on puisse dire, c'est que l'eau du Ciel, depuis, tombe en abondance ! Mais ce n'est pas juste pour nous : on partage...

 

Bénédiction
Bénédiction
Bénédiction

Frères et Sœurs

Dieu, qui a créé l'univers, a peuplé d'animaux le ciel, la terre et la mer, et ces animaux sont associés à la vie des hommes.

Dieu a créé l'univers : vraiment, devant ce cadre exceptionnel au Col des Supeyres, comment rester insensible devant une telle création ? Que ce soit ici aux Supeyres ou dans la plaine de la Dore, nous sommes à la veille des moissons, des fenaisons, et l'été prépare les récoltes et la maturité des fruits et raisins, je dirai aussi que l'été prépare cette herbe fine, nourrissante pour les troupeaux de vaches ou de brebis. C'est justement avec cette herbe que les vaches donneront un lait crémeux qui après transformation par l'homme donnera un magnifique fromage que l'on nomme fourme d'Ambert.

Frères et Sœurs, la succession des jours et des saisons, est une grâce du Créateur, dont les paysans sont aujourd'hui les dépositaires privilégiés. Le lever du soleil, la tombée de la nuit, le passage discret et progressif d'une saison à l'autre, l'apparition vitale de la graine jetée en terre qui germe, et du bourgeon qui grossit ; et ces fourmes qui remplissent les caves de nos jasseries sont l'occasion de rendre grâce, de chanter les louanges, elles sont le Credo du paysan !

Mais avec l'action de grâce, avec la louange, il y a ce pauvre cœur d'homme qui craint, qui s'inquiète, qui espère. Alors il demande, il supplie, oui il demande la bénédiction des animaux et aussi des champs des récoltes. Si la tradition a choisi de nous rassembler avant le départ en estive, c'est pour manifester d'une manière visible au peuple chrétien que la croissance, la vie, la nourriture de tous les hommes sont donnés par le Créateur. On peut y voir une merveilleuse illustration de la demande du « Notre Père » : « que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ».

Demander la bénédiction des animaux avant le départ en estive, comme des fruits de la terre, c'est d'abord demander pour les paysans de bien travailler de se conformer pour la terre, les plantes et les animaux à l'ordre mis par Dieu dans sa création. Et, c'est alors qu'en cherchant sans cesse à se conformer à cet ordre que l'homme accompli son devoir de charité, et se prépare à la gloire du Seigneur qui est monté au ciel pour nous préparer une place.

Frères et Sœurs, déjà sur cette terre le paysan qui travaille avec son cœur et son savoir faire qu'il a reçu de génération en génération et qu'il continue à transmettre, s'embrase en humanité de charité en permettant de nourrir tous ses frères.

C'est tous ensemble que nous supplions, ce Dieu tout puissant d'amour, de pénétrer de l'ondée de sa bénédiction les animaux ainsi que les récoltes, nourris par la Providence qui leur ménage chaleur et pluie. Et que nous aussi nous rendions grâce pour ses dons afin que nous soyons comblés des biens, que la fertilité de la terre, et de nos animaux soit pour chacun un signe de son amour pour tous.

Frères et sœurs, puisque nous sommes dans le berceau de la Fourme d’Ambert et de bien d'autres produits du terroir, rendons grâce pour cet manne qu'Il nous donne.

Que Dieu vous bénisse.

Amen

Promis, dès que j'ai 5 nouvelles minutes, je mets en lignes les autres photos de Michèle...

Repost 0

Présentation

  • : Ferme des Supeyres et Fourme d'Ambert fermière à Valcivières
  • Ferme des Supeyres et Fourme d'Ambert fermière à Valcivières
  • : La vie au jour le jour de la Ferme des Supeyres : les vaches, les fromages, la région...
  • Contact