Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 21:27

C'est juste pour vous donner une idée de l'aspect un peu irréel du Perrier hier soir vers 20.00... Il a fait un superbe orage et ensuite, le soleil couchant a teinté d'orange/rose/saumon le brouillard environnant... J'espère que cette photo donne une petite idée du côté un peu nirvanesque des choses et de l'espèce de jus de coton à démaquiller dans lequel on baignait... Etrange, déroutant, beau et un peu envoûtant !

A part ça, nous allons bien mais nous avons eu quelques problèmes de santé, enfin, pas nous... les vaches ! Une nous a fait en particulier une mammite colibacillaire, ce n'est pas trop grave si c'est pris à temps mais assez spectaculaire ! On l'a détecté très vite, heureusement et entâmé un traitement de cheval pour cette pauvre Vanoise. Mais cela ne l'a pas empêchée de se retrouver paralysée le lendemain... En me voyant arriver, elle a voulu se lever et comme elle était en bordure d'un ruisseau, elle a glissé dedans... Il a bien fallu aller chercher le tracteur pour la sortir de cette facheuse posture... Le lendemain, avec un peu de calcium, de glucose en plus des antibios, elle a repris son allant, son appétit et sa rumination. Là, elle redonne du lait presque normalement : on a eu chaud !

Toujours très peu de stocks de fromage : la ferme a été dévalisée autour du 15 août ! J'ai encore séché le marché du vendredi, en fin de semaine dernière et j'en ferai sans doute autant en fin de semaine ! Une randonnée de motards a prévu de passer par ici samedi et il va falloir répondre à la demande ! Du coup, j'ai aussi décliné les invitations à plusieurs marchés de producteurs fermiers dans les environs... C'est la rançon du succès, en quelque sorte ! En vérité, j'arrive toujours à trouver des fromages pour ceux qui me rendent visite ! Et puis dès le milieu du mois, on devrait retrouver un rythme de croisière, en attendant de pouvoir inonder le Japon vers la fin de l'année ;-)
Repost 0
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 16:02
est devenue grande et a mis bas son premier veau ! Je vous avais promis de vous présenter notre jeune vache ferrandaise (race locale dont le nom vient du pays de Montferrand près de Clermont... et qui fut en réalité la race dominante en pays de Livradois et de Forez au XIXème et au début du XXème siècles.)

Astuce ayant vêlé le 13 août dernier, il est temps de vous la présenter, ainsi que sa progéniture ! Le petit veau, prénommé Dame, est une génisse que nous allons garder et élever. Sans doute pour la céder lorsqu'elle sera à son tour prête à vêler (d'ici 3 ans) à un éleveur spécialisé dans la race ferrandaise. Il y en a quelques uns, des passionnés, ici et dans le Puy de Dôme et nous faisons partie de ce réseau.
Dame est, comme vous pouvez le constater, blanche et rouge et pourtant sa mère est blanche est noire ! Sans doute un apport paternel : nous n'avons pas été présenté au père puisque tout s'est passé par intermédaire en quelque sorte ! C'est d'une certaine façon comparable au mariage de Louis XIV avec Marie-Thérèse d'Autriche, mais le rôle de l'ambassadeur, en ce qui concerne Astuce, a été joué par l'inséminateur... Et donc le père, prénommé Novembre (comme Tom...) doit sans doute avoir une robe où le rouge domine, ce qui explique la couleur de Dame.

Astuce est une très gentille vache : le fait que nous l'ayons achetée à l'âge de deux ans environ, lui a permis de s'habituer à nous et d'être très affectueuse. Elle détonne un peu dans le troupeau, avec ses couleurs pas franchement dans le ton des autres. Mais cela n'a pas l'air de la perturber. Elle est décidée et sûre d'elle, tout en étant assez respectueuse de ses aînées, dont les cornes sont sans doute plus dissuasives que les siennes, il faut l'avouer ! Sa conversation n'est pas riche, mais elle accepte assez volontiers de tailler une bavette (sans mauvais jeu de mots, hein !)


La voilà au milieu des pommiers en fleurs au printemps 2007 et puis ensuite devant la jasserie des Chaumettes. Bref, elle est très photogénique car il faut dire que sa robe attire un peu l'oeil ! Nos amis Japonais l'ont prise pour une vosgienne, on ne peut pas leur en vouloir, vu du Japon, Epinal, ce n'est pas si loin de Clermont, après tout !



Pour répondre à un commentaire, il convient, effectivement, de préciser que les robes des Ferrandaises peuvent être soit noires soit rouges. Et dans chaque couleur, il existe trois types de taches :
  • ainsi la vache peut être barrée : avec des grosses taches,
  • elle peut être brégniée : une bande de couleur sur le flanc
  • enfin, elle peut être poudrée : avec des petites taches disséminées
En l'occurrence, Astuce est plutôt brégniée et Dame est barrée à l'avant et poudrée à l'arrière. Pour avoir une vision plus large des différentes couleurs, on peut consulter les photos de ce site consacré aux ferrandaises !
Repost 0
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 17:24
Surprise ce matin : un couple de Japonais débarque à la ferme avec une jolie voiture de location (une C4 pour ne pas vanter les mérites des voitures Citroën !...)

Ayant à la main une documentation complète, ils me demandent s'ils sont bien à la Ferme des Supeyres qu'ils ont découverte sur le net, grâce au webzine Escoutoux.net  !!! Les présentations sont rapides mais néanmoins très professionnelles : parlant un peu de français et un peu plus d'anglais, c'est grâce à une feuille photocopiée (vous savez, un peu à la façon dont les sourds-muets vous abordent dans le métro pour quêter votre soutien...) que j'apprends l'essentiel :

"Bonjour ! nous importons le fromage français pendant onze années au Japon. Nos clients sont des hôtels et des restaurants de Sapporo. Il y a deux millions de personnes à Sapporo. Nous avons également un magasin de fromages.
Nous sommes très heureux de vous présenter à nos clients par notre site web : http://www.cheesemarket.jp
Merci !"

C'est signé de M. et Mme Yamamoto, Tomoshi et Minako pour les intimes : ce que nous sommes rapidement devenus !

Franchement, ça m'en a bouché un coin ! Trouver une petite ferme comme la mienne en venant du Japon, passer la nuit précédente à Saint Anthème et venir par les petites routes du Col des Supeyres, tomber sur la ferme du premier coup sans se planter, bref, ya que des Japonais pour réussir un truc pareil !

Bon, du coup, ils ont passé la matinée à suivre la fabrication de tommes, puis ils ont accepté avec enthousiasme d'aller voir les vaches au fond des Reblats en appréciant à sa juste valeur le "hiking in de wild" en sautant de pierres en pierres sur le ruisseau et en dégustant les herbes des pâturages qu'ils ont reconnues sans hésitation : "Oh ! fenouil" ! et c'en était effectivement, du fenouil des Alpes qui donne aux fromages d'ici ce bon goût de flore de montagne. Ils sont tout aussi incollables sur les races de vaches et connaissent le milieu du fromage comme leur poche ! Avec tout ça, plutôt joyeux drilles : il fallait voir Tom (Tomoshi) faire la chasse aux mouches dans la fromagerie, tapette à la main, genre tournoi de badmington !

Bon, je ne sais pas combien de fromages prendront le chemin du Japon mais en tous cas, j'ai apprécié cette visite et passé un bon moment, tout en étant assez flatté d'avoir été ciblé par ces importateurs !

Allez voir leur site : il faut passer par un système de traduction type Google, mais ce n'est pas inintéressant. Ils restent assez axés autour des fromages industriels et j'ai bien fait de passer ma matinée à insister sur les spécificités des fromages fermiers !

PS : l'incroyable réactivité japonaise fait que je peux illustrer ce post d'une photo que je viens de recevoir de Tom !
PPS : autour du cou, un joli essuie-mains de là-bas, cadeau souvenir...


Repost 0
29 juillet 2008 2 29 /07 /juillet /2008 10:23

Oui, en français littéraire, il eût fallu dire "N'est-elle pas belle, ma fourme ?"... Mais il n'y a pas que la littérature dans la vie et le français d'Ordralfabétix fait aussi partie de la littérature française, désormais. Vous avez donc compris l'essentiel et je développe :


Ainsi, je vous présente ma fourme, telle qu'elle illustrait le magazine local "centralParc" pour présenter les journées du patrimoine de pays. Je l'avais déjà évoqué : la visite de la ferme fit partie de ces journées et remporta un joli succès. Mais la photo du magazine valait aussi la peine et je trouve juste que mes lecteurs puissent l'apprécier eux aussi !

Bref, tout ceci n'est qu'un prétexte pour vous donner quelques nouvelles dans un contexte un peu chahuté ! Cette semaine fut assez marquante pour moi, puisqu'elle m'a permis de changer de dizaine. Peu s'en sont souvenu mais que les rares qui y ont pensé en soient remerciés !

Nous avons avancé dans les foins puisque la moitié a été faite, à peu près. Il est d'excellente qualité et récolté dans des conditions non moins satisfaisantes. Pas de soucis pour l'hiver donc, d'autant plus qu'il est à l'abri dans notre grand bâtiment qui est loin d'être plein : le stockage a été prévu large et c'est tant mieux !

Nouveau vêlage aussi, pour la génisse Venise. Elle a eu la bonne idée de faire ça très discrètement, sans montrer de signe avant coureur... Bref, allant voir les génisses et vaches taries que nous avons envoyées en vacances un peu loin à la cime de la vallée des Reblats, j'ai découvert la mère et l'enfant qui se portaient bien... Il a fallu séparer le veau de sa mère car sinon, la vache ne veut plus donner son lait à la machine, et ramener le nouveau-né à bras ! Ce fut épuisant de faire ces quelques Km avec un veau de 40 Kg, plein d'énergie, sur les épaules !

Voilà pour les dernières nouvelles ! A bientôt.

Repost 0
20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 14:50
Bien sûr, c'est sommaire ! Et vous n'y trouverez que les informations essentielles, pas franchement de changements au cours des saisons et pas de nouvelles régulières ! Pour ça, il faudra continuer à venir sur le blog !

Mais au moins, les fromages y seront présentés, le bon de commande sera chargeable rapidement, et pourquoi pas y adjoindre un module de paiement PayPal ou autre dans les semaines à venir ? C'est à l'étude !

Pour le site en lui-même, soyez indulgents ! Je découvre et je rame pour le moment et manque des réflexes les plus simples comme de diminuer la résolution des photos pour en faciliter le téléchargement... Mais bon, ça viendra, soyez patients !

Et l'adresse, me direz vous ? Eh bien je vous réponds :

www.supeyres.fr ! bien sûr !
Repost 0

Présentation

  • : Ferme des Supeyres et Fourme d'Ambert fermière à Valcivières
  • Ferme des Supeyres et Fourme d'Ambert fermière à Valcivières
  • : La vie au jour le jour de la Ferme des Supeyres : les vaches, les fromages, la région...
  • Contact