Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2015 5 30 /01 /janvier /2015 09:15
La race Salers en débat

"Dans quelle direction regarder pour voir la solution aux problèmes rencontrés par ma Race", semble se dire Sirène, la vache mascotte de l' élevage BRIHAT...

En effet l'avenir est obscur pour l'élevage français et pour la Race de Salers entre autre.

Un rameau laitier pris pour une tranche de folklore national, et un rameau viande qu' on prétend faire progresser à grand renfort de sexage, d'accouplements hasardeux prônés par une coopérative âpre à la rentabilité plus qu'au progrès génétique et des objectifs de sélection parasités à mes yeux par une focalisation sur le Développement Musculaire qui, lors des Concours révèle surtout une capacité de certains éleveurs à "suiffer" leurs animaux, et malgré eux pour certains...

"Ça y est... encore un qui fond les plombs" vous direz vous... Non absolument pas !

Allez, je dois aller soigner les Belles mais n'ayez crainte, je développerai ces jours prochains les choses dites ci-dessus...

A ce débat que j'ai lancé sur la page facebook des éleveurs ont d'ores et déjà répondu :

Benoit David : "Pour qu'il y ait débat, il faudrait déjà que chacun ait l'ouverture d'esprit minimum pour comprendre les attentes de chacun des adhérents et surtout du marché. Faire évoluer une race, c'est s'appuyer sur ses qualités, son passé et son potentiel, et surtout regarder devant soi et écouter l'autre..."

et pour Jean-francois Velle :" bien d'accord, bon courage pour les prochains conseils et Assemblées générales !

 

En réponse à cela, j'estime qu' un élevage comme celui de Benoît, ou comme d'autres très bon élevages hors berceau ont la capacité et la légitimité pour se faire entendre au sein du berceau de Race... Il est vrai qu' aujourd'hui l'avenir économique de la Vache Rouge semble se dessiner hors berceau... Le berceau de Race étant malheureusement affecté par ce qui semble une guerre de clochers... Pour un hypothétique trophée lors des concours locaux... et nationaux. Et le tout en oubliant bien volontiers que nos anciens vivaient de cette belle Race...

 

Pour Francois Fabre : "Que l'on soit laitier ou allaitant, on aime tous la salers pour les mêmes qualités. Le rameau laitier est indispensable à la race ne serait-ce que pour maintenir l'aptitude à l'allaitement. Néanmoins on se doit d'améliorer la conformation de nos animaux car aujourd'hui il y a trop de mauvais broutards qui partent pour l'engraissement et on ne comprend pas que le prix du broutards est bas en salers pur... Je pense qu'il y a quelque chose à creuser. Il faut être capable d'homogénéité nos broutards salers ; il faut qu'il y ait une différence de prix sur les bons et les mauvais, ça poussera les gars a améliorer leur génétique ! quant aux mauvaises reproductrices, il faut les sortir du schéma de sélection..."

Marie Soirat "Je suis bien d'accord avec toi François. Et ce dernier commentaire devrait être dans l'esprit de tous... dans un soucis d'évolution de la race."

 

Merci François pour avoir eu la sincérité de donner son opinion qui me semble justifiée. Il y a trop de mauvais broutards, je suis entièrement d' accord... Mais aussi trop de mauvaises reproductrices... Oui c'est à creuser mais on en reparlera avec plaisir...

 

Rémy Perrin ajoute : "Étant un jeune éleveur de salers dans les 2 sens du terme quand je me suis installé je me suis lancé dans la salers pour une raison simple c'était les moins chères à l'achat je ne regrette rien c'est une race exceptionnel avec des capacités maternelles et laitières qui sont la qualité de cette race. Si on enlève le lait pour ne garder que de la viande on aura que des mauvaises 'Charolaises' mais c'est que mon avis..."

 

Pour ne rien vous cacher je suis content pour deux raisons : La première est que le débat lancé a donc suscité l'intérêt et la curiosité, signe que la Salers stimule toujours la passion... La deuxième est que la discussion n' a pas tourné au pugilat verbal... Ce qui démontre une profonde volonté de la part des éleveurs, de faire avancer les choses. Demain nous développerons certains points évoqués. En attendant bonne journée à tous et bon courage pour ceux qui sont dans la neige ! (comme nous !...)

Pour la suite des débats, il faut aller sur la page Facebook de l'élevage Salers de la Ferme avec un échange aussi passionnant que technique sur la génétique...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

aln03 03/02/2015 13:10

Je ne suis pas paysanne.Mais je trouve cet article très intéressant .Les salers sont très jolies.Mais dans mon coin, le boucher vend plutôt de la viande charolaise , mais déjà mangé "salers "( excellente viande également ) .Quant aux grandes surfaces , je ne sais pas trop ce qu'elles vendent comme origine.
Ayant des éleveurs dans ma famille, je connaîs bien un peu vos problèmes .
Bon courage et bravo pour cet article

paysanheureux 02/02/2015 22:12

Je ne peux pas relater ici deux réunions ( la dernière a commencé à 14 h et s'est terminée à 22 h ) sur le même sujet pour une autre race ... Peut être que nous avons tous les mêmes interrogations ! J'ai une opinion assez tranchée sur ces questions mais souvenons nous, quelque soit la race que nous choyons ou vantons, que nous sommes dans un monde qui bouge autour de nous et qu'il faudra nous y adapter avec les spécificités de nos animaux...
Mais je pense d'abord que les choix sont rendus plus difficiles par l'absence d'une vraie politique de la filière viande, trop peu innovante, et dont les fonctionnements sont très archaïques ! Je veux dire par là que la situation actuelle de l'élevage allaitant ne permet pas de faire des choix en pleine connaissance de cause.! Tous les problèmes de l'élevage ne se régleront pas par des choix génétiques contrairement à ce qu'avancent certains !!!!

Marty MacFly 31/01/2015 10:48

Peut être faudrait il envisager de remettre au goût du jour l'élevage de bœuf de boucherie salers ?! Car vouloir gagner en conformation pour un marché qui s'essouffle et qui tend à disparaître... Alors que par contre du bœuf en France il y a la demande... Un peu de veau sous la mère un peu de bœuf... En tout cas ne perdez surtout pas le rameau laitier... Et préservez les éleveurs qui se battent pour les traire encore !...

Présentation

  • : Ferme des Supeyres et Fourme d'Ambert fermière à Valcivières
  • Ferme des Supeyres et Fourme d'Ambert fermière à Valcivières
  • : La vie au jour le jour de la Ferme des Supeyres : les vaches, les fromages, la région...
  • Contact